Sondage TourCom / TNS Sofres : malgré la crise, les Français ne comptent pas renoncer à leurs vacances à l’étranger

EXCLUSIVITE PRESSE PROFESSIONNELLE

Communiqué de presse 25 mars 2009

Sondage TourCom / TNS Sofres :
malgré la crise, les Français ne comptent pas renoncer à leurs vacances à l’étranger

Selon un sondage réalisé en février 2009 par TNS Sofres et TourCom auprès d’utilisateurs d’agences de voyages, la crise a peu d’impact sur les projets de voyage des Français à l’étranger et le niveau de qualité qu’ils recherchent.

La crise n’entame pas l’envie de voyager des Français, bien au contraire
Selon le sondage, 91% des personnes interrogées pensent que, dans un contexte de crise économique, les voyages à l’étranger sont une façon de s’évader. Les Français ont envie de voyager et ils ont bien l’intention de le faire : malgré la crise, 65% des clients d’agences de voyages ont le projet de partir à l’étranger en 2009 pour des vacances ou un week-end prolongé.

La crise n’incite pas à la recherche du plus bas prix avant tout
Contrairement à une idée reçue, les Français ne sont pas à la recherche de prix cassés en priorité pour leur prochain voyage à l’étranger. Seuls 5% d’entre eux estiment qu’obtenir le prix le plus bas possible est le critère le plus important en période de crise. On peut noter que ce résultat varie peu selon la catégorie socio-professionnelle des personnes interrogées.

La sécurité et le rapport qualité-prix sont les priorités
Le critère jugé le plus important est la sécurité financière. 97% des utilisateurs d’agences de voyages estiment en effet essentiel ou important d’avoir la garantie de récupérer les sommes versées en cas de faillite de l’un des organisateurs du voyage.

Un atout pour les agences de voyages qui seules apportent cette garantie financière à leurs clients. Rappelons que les agences et les tour-opérateurs sont contraints par la loi de cotiser à un fonds de garantie professionnelle ou auprès d’un organisme bancaire. Grâce à cette garantie, les clients sont assurés d’être remboursés en cas de dépôt de bilan d’un prestataire.

De même, la recherche de la qualité prime sur celle du plus bas prix. Le deuxième critère le plus important derrière la sécurité des paiements est en effet un bon rapport qualité-prix, pour 50% des personnes interrogées.

Qualité de service et fidélisation : les agences de voyages traditionnelles font mieux que les agences en ligne
Pour organiser leur prochain voyage, près des trois quarts des clients d’agences de voyages traditionnelles (72%) comptent faire à nouveau appel à une agence. Le résultat est bien différent pour les agences de voyages on line : près de la moitié (48%) de leurs clients envisagent de ne pas faire appel à nouveau à une agence mais d’organiser leur prochain voyage eux-mêmes. Conclusion : pour les clients, la valeur ajoutée des agences traditionnelles est beaucoup plus forte que celle des agences on line.

R. Vainopoulos : « TourCom va tirer les enseignements de ce sondage pour la communication des agences »
Pour le Président de TourCom, ces résultats sont encourageants : « Ce sondage montre que de nombreuses idées reçues sur la crise sont fausses : les gens ne sont pas prêts à brader leurs vacances ni à renoncer à certaines garanties. La recherche de la sécurité financière, du service après-vente et du rapport qualité prix restent primordiales ce qui montre bien la valeur ajoutée des agences de voyages traditionnelles par rapport à leurs concurrents. ».

R. Vainopoulos souhaite mettre en application chez TourCom les enseignements de ce sondage : « Les résultats de cette étude vont nous permettre de proposer aux adhérents une communication parfaitement adaptée aux attentes des clients. Un groupe de travail composé d’adhérents va analyser les résultats détaillés du sondage et élaborer des supports commerciaux en phase avec les dernières évolutions du marché. Il devient de plus en plus évident qu’il ne suffit plus de mettre de beaux paysages en vitrine et des promotions. Il faut mettre en évidence la valeur ajoutée de l’agence et c’est ce que nous allons faire ».

———–
Méthodologie : étude réalisée du 2 au 4 février 2009 par téléphone auprès de 500 utilisateurs d’agences de voyages en 2008.

Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

*