Les touristes reviennent en Ile-de-France. Mais pas à Paris. Merci qui ?

En matière de tourisme, Paris ne subit plus le contrecoup des attentats. La preuve ? Les voyages d’affaires augmentent fortement en 2016 ! De quoi être optimiste ? En fait pas vraiment. Car du côté des voyages de loisirs, la baisse déjà constatée en 2015 se confirme sur Paris intra-muros en 2016. Une baisse de -1,6% pour le moins bizarre si on observe que la fréquentation des touristes reste stable en petite couronne et progresse même en grande couronne de plus de 4%.

Face à la reprise actuelle du tourisme, la politique anti-voiture et anti-autocar de la ville de Paris finit par payer: les groupes de touristes se risquent de moins en moins à circuler dans la capitale. Les bouchons rendent les temps de trajet trop aléatoires. Quant aux conditions de stationnement, elles sont devenues un véritable enfer, qu’il s’agisse de trouver une place (passés globalement de 167000 en 2005 à 141000 en 2016) ou du montant des tarifs de stationnement qui ont littéralement explosé ces dernières années. Anne Hidalgo a d’ailleurs annoncé qu’elle allait tripler les amendes sur les arrondissements centraux et les doubler dans ceux de la périphérie.

Résultat : les touristes asiatiques et notamment chinois qui se déplacent majoritairement en groupe et donc en autocars viennent beaucoup moins nombreux en France. Trop compliqué, trop cher. Conséquence : une perte sèche pour Paris qui pénalise l’ensemble de l’Ile-de-France et de la France. Alors merci qui ?

Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

*