L’avenir appartient au sur-mesure

Dans un contexte de crise et de recul général du chiffre d’affaires sur le marché du tourisme, une activité tire son épingle du jeu : le voyage sur-mesure. Alors que les tour-opérateurs annoncent une baisse de 13% sur l’année, le marché du voyage « sur mesure » (appelé encore « à la carte » ou « package dynamique ») est l’un des seuls à progresser. C’est ce que constate notamment le réseau TourCom qui développe cette activité depuis trois ans ou encore de Voyageurs du monde dont c’est le cœur de métier.

Cette bonne santé du sur-mesure s’explique notamment par l’augmentation des ventes de dernière minute, voire de dernière seconde, qui rend impossible la réservation et donc la vente d’un produit packagé comme ceux proposés par les tour-opérateurs.

Pourquoi les ventes de dernière minute augmentent-elles ? Tout simplement parce que les Français partent plus souvent, moins longtemps et qu’on ne prépare pas un week-end à Londres ou un court-séjour à Rome comme on préparait jadis ses quatre semaines de vacances en août. Cela fait plusieurs années que je dis que les Français ne concentrent plus leurs départs sur 4 mois de l’année mais les étalent et les fractionnent sur 12 mois. Ils veulent pouvoir profiter au dernier moment d’une RTT ou décider sur un coup de tête d’une semaine de vacances au soleil.

En plus de la petite révolution que cette tendance va apporter dans le métier des agences de voyages (lire mon billet du x octobre), elle va aussi, par la force des choses, entraîner à court ou moyen terme une révolution tarifaire. Car on ne peut pas fonctionner indéfiniment avec des tarifs de basse et de haute saison quand… il n’y a plus de saison ! Le lissage des tarifs sur l’année est donc la prochaine étape de cette mutation.

Des opportunités à saisir pour les agences de voyages

La croissance des voyages sur-mesure ou à la carte entraîne une petite révolution dans le métier des agences de voyages et la répartition du marché avec les TO. Les habitudes de consommation ont changé depuis plusieurs années mais les tour-opérateurs semblent le découvrir. Le réseau d’agences de voyages TourCom n’a quant à lui pas attendu pour occuper ce marché laissé en jachère et être en mesure de répondre aux demandes croissantes des clients.

C’est ainsi que le réseau a développé un pôle production qui permet aux agences de voyages de monter des « packages dynamiques » en contactant des prestataires certifiés partout dans le monde.

Les agences de voyages ont bien compris le gain de temps que pouvait représenter la vente d’un « package dynamique » par rapport à celle d’un forfait, toujours soumis aux délais d’attente des tour-opérateurs. Ce faisant, elles ont aussi renoué avec les fondamentaux de leur métier qui consiste à assembler des voyages. Les agences ont aussi compris que la vente de sur-mesure n’entraînait pas d’obligations plus lourdes en termes de responsabilité, dans la mesure où le système français rend de toute façon le vendeur responsable.

Pour un produit sur-mesure comme pour un forfait, la règle est la même : un bulletin d’inscription correctement rempli permet de protéger le consommateur comme le vendeur, qui pourra de tout façon se retourner contre son prestataire en cas de litige.

Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

*