Eoliennes : après le Mont Saint Michel, les vignobles de Bourgogne ?

La France va proposer à l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO la candidature des Climats du vignoble de Bourgogne. François Sauvadet, président du Conseil Général de la Côte-d’Or, s’est réjouit de cette « bonne nouvelle ». Une satisfaction partagée par Alain Suguenot, député-maire de Beaune.

Sauf que les climats pourraient pâtir des ambitions énergétiques de la Bourgogne. Le schéma régional climat air énergie lancé en début d’année passe par le développement de l’éolien. Pour Xavier Coste, vice-président de la communauté d’agglomération de Beaune en charge de l’environnement, « il risque d’y avoir un problème de visibilité à certains endroits de la côte, ce qui pourrait avoir un impact sur la candidature des Climats de Bourgogne ».

Une inquiétude que l’élu a exprimé dans le Bien public, un journal local bourguignon, voici deux semaines. L’impact paysager des éoliennes est rapproché par le journal du démontage d’enseignes publicitaires jugées trop visibles sur injonction de l’Etat…

Ce nouvel exemple montre que l’impact négatif des éoliennes sur le paysage et la valeur touristique du Mont Saint MIchel n’a rien d’un cas d’exception mais, au contraire, tout d’un risque avéré.

A suivre de très près, donc.

Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

*