Autocar : TourCom veut devenir le numéro 1 en France

Du 17 au 20 mars se déroulera, en Espagne cette année, le « 16ème printemps du tourisme en autocar ». A l’occasion de ce grand rassemblement des professionnels français du secteur de l’autocar, Richard Vainopoulos, président-Fondateur de TourCom – 2ème réseau d’agences de voyages – réaffirme sa volonté d’être le premier réseau d’autocaristes volontaires en France.

Le secteur de l’autocar, qui s’organise en plusieurs grands segments que sont le transport scolaire et extrascolaire, le tourisme, les transferts etc… représente aujourd’hui un chiffre d’affaire de plus de 2 milliards d’euros. Si les 1 500 entreprises présentes sur le marché sont majoritairement des PME, deux groupes intégrés se partagent plus de la moitié des parts de marché.
Or pour Richard Vainopoulos : « Il n’y a aucune raison pour que le secteur du transport de voyageurs en autocar se résume demain à deux grands acteurs. Les autocaristes indépendants ont encore toute leur raison d’être. C’est en tout cas la conviction de notre réseau. En leur offrant la possibilité de se réclamer d’un grand réseau, nous leur offrons la possibilité de rivaliser avec les autocaristes intégrés sur le marché très concurrentiel du transport scolaire et extrascolaire ». TourCom est une caution qui permet aux adhérents de valoriser leur ancrage régional et de mettre en avant une dimension nationale, un argument auquel les collectivités sont de plus en plus sensibles.

Un soutien sur le secteur affaire et tourisme

L’autre domaine dans lequel TourCom aide ses adhérents autocaristes c’est le tourisme. La plupart ont une activité très ancienne dans le domaine des transferts mais aussi des voyages. TourCom leur permet de diversifier leur offre tourisme. Les points de vente des autocaristes bénéficient notamment d’accords privilégiés sur plus de 40 TO, mais aussi sur les principaux GDS et loueurs de voitures.

Des synergies sur le marché France

« Les mentalités évoluent très vite. De plus en plus de professionnels du secteur comprennent qu’il est possible de préserver leur indépendance tout en bénéficiant de la puissance de négociation et de la réputation d’un groupement comme TourCom. De plus, les synergies que nous avons développés pendant la crise du nuage volcanique pour assurer le transfert des clients bloqués dans les aéroports préfigurent ce que TourCom entend développer, à terme, en proposant une offre spécifique sur la France » précise Richard Vainopoulos.

Après avoir fêté les 100 ans de l’autocar en 2009, le réseau prévoit de renouveler la promotion de ce mode de transport qui est encore trop souvent méconnu ou mal perçu alors que ce secteur est un des plus exigeants au niveau de l’environnement.

Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

*